La méditation, nouvelle gymnastique ? 

Notre mental produit en moyenne 60 000 pensées par jour. Son activité est incessante et compulsive, il nous parle constamment du passé, du futur. Nous n'avons pas la possibilité de mettre sur off.

Bien souvent, notre esprit est emporté par une multitude de pensées, notre bavardage intérieur, où se mêlent réminiscences du passé et projections vers le futur. Nous sommes déconnectés de la réalité de l'instant présent. C'est notre mode automatique qui s'installe.

 

Cultiver le moment présent ne signifie pas que nous devons faire abstraction de ces expériences passées et des projets à venir, mais que nous sommes pleinement lucide et conscient dans la situation que nous vivons au moment présent.

Cela veut dire, faire un pas de côté, prendre du recul, retirer nos lunettes (émotions, croyances, représentations, habitudes, conditionnements mentaux...), qui déforment notre réalité, pour observer la situation qui se présente avec plus de discernement et d'objectivité.

Prenons un exemple : imaginez que vous faire tomber vos clés dans un étang. Si vous prenez un bâton pour remuer l'eau, vous ferez remonter la vase et l'eau sera complètement trouble. Aucune chance de retrouver les clés. Si vous laissez d'abord décanter, jusqu'à ce que l'eau devienne à nouveau plus limpide et calme, il sera alors plus facile de retrouver les clés. 

 

Avant de mettre en place notre pilotage automatique, notre démarrage au quart de tour face à une situation qui ne nous convient pas, il est nécessaire de laisser l'esprit se calmer, d'aller vers le lâcher prise. Alors notre esprit sera plus clair pour appréhender la situation, et notre capacité à gérer nos émotions.

 

Comment méditer ?

 

Nous allons utiliser un support simple et précieux, que nous avons tous à disposition et immédiatement : notre souffle.

Nous allons porter notre attention, notre concentration sur le va-et-vient de notre respiration. A chaque distraction de l'esprit, à chaque vagabondage, l'exercice consiste à ramener autant de fois que nécessaire l'attention sur le souffle, sans tomber dans la torpeur, ni l'endormissement. Une vraie gymnastique ! Nous musclons notre cerveau comme nous musclons nos abdos !

Tout entraînement demande des efforts, tout changement rencontre des résistances. Pour démarrer votre pratique, commencez par vous fixer un objectif atteignable et réalisable. Il vaut mieux méditer 5 minutes par jour et s'y tenir plutôt que se fixer 40 minutes et zapper continuellement... Un gros effort de temps en temps n'aura pas le même effet bénéfique qu'un effort moins grandiose mais continu.

Méditer c'est s'entraîner à porter son attention sur son souffle. Basique, Simple... ?

Quels sont les bienfaits ? De nombreuses études scientifiques ont été réalisées et prouvent désormais que la méditation rend plus heureux ("je subis moins, je suis moins stressé").

Bienfait n°1 : permet de mettre une distance par rapport aux émotions négatives et gênantes et de ramener notre attention vers du contenu positif, celui qui nous fait du bien.

Bienfait n°2 : renforce la concentration et améliore la mémoire, stimule la créativité.

Bienfait n°3 : ralentit le vieillissement des cellules et prévient les maladies cardio-vasculaires. C'est la raison pour laquelle, la méditation est de plus en plus présente aujourd'hui dans les hôpitaux.

Alors méditons ! 

Pour démarrer votre pratique, Je vous offre une méditation guidée de 5 minutes.

© 2018 par anahata-yoga.  Créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icône